Terre-envie

un blog exploratoire de Taty Lauwers

plus

27.1.2012 Email vert de cobalt, dérivé de A Voot

27.1 J'ai refait 1kg de AT7

composition: 42.6 feldspath potassique; 14.6 craie; 10 dolomite; 3.8 kaolin; 26  silice; + 1.6 cobalt oxide + 7 rutile + 5 Nickel carb
attn il FAUT la solution-mère de peptapon pour que ne plombe pas tant il y a d'oxydes (et encore, après deux jours, il faut bien gratter le fond du pot avant de mixer)
NB 2013: quoique... si j'ai bien compris la leçon de floculation/défloculation de John Britt sur youtube, ça règlerait le problème.

sur porcelaine (un peu plus éteint sur dfs) à 1240°C

tableau Seger: voir Ableu

La couleur m'enchante mais petit défaut: il fait parfois, pas toujours, des minipicots. J’ai essayé en dégazant bien le biscuit, ça n’a rien changé ; c’est un émail qui pourrait avoir besoin d’oxygène -> le cuire avec bcp d’espace autour?

AT7 en général mûrit bien déjà à four T2 1200-1210°C avec un petit air de mat (à 1190°C  - sous-cuit, donne effet mat mais sans joie), mais les autres AT y sont sous-cuits. Les coupes AT7 repassées en 1220°C ou plus haut: plus brillant plus mûr  mais on voit mieux les coulées, grrr pour du ménager.

<
02 213. refait nouveau seau d'AT7, cuisson T2 1220°C: un peu plus foncé qu'avant? pot sous-cuit 1190C recuit à 1220C: pourquoi cet effet tortue et métallisé? solubilisation de kékchose sur un an? - sur TSbleue: beau contraste mais devient plus jaune (sur EJC bleu: contraste trop dur si cartouche, mais devient plus vert amande) - traînées d'application restent après cuisson
prend bien les graffiti

- sur traits d'EJB :


- sur pot avec traits de cire, puis EJB, puis AT7: