Terre-envie

un blog exploratoire de Taty Lauwers

plus

26.1.2012 Email bleu A Voot

24.1 ai refait du AT2,  bleu brillant de base, dérivé d'une recette de l'atelier Voot (même base que vert AT7), doit être densité LE sur tesson non mouillé.

composition: 42.6 feldspath potassique; 14.6 craie; 10 dolomite; 3.8 kaolin; 26  silice; 2 bentonite  + 2 cobalt oxide + 6 rutile - attn il FAUT la bentonite pour accrocher

qui devrait produire ceci, selon les fours 1240°C (pas encore testé en T2):

(sur pc) et sur dfs

NB. Quand trop épais, devient rosâtre mat à mille picots, surtout sur assiettes, surtout à T2 1215- voir plaque (avais versé trois fois puisque ne prenait pas):

quand 1à 3 Rutile seulement, joue moins (en T2)

      


coeff dilatation élevé, pourtant ne fait aucun souci crazing ou crawling sur dfs, mrh, porcelaine etc. Juste des picots pour certains mélanges d'oxydes; calcium un peu haut selon RH mais OK pour Rhodes - cela le rend solide pour l'utilitaire non? (vérifier avec X).
tableau Glazemaster

24.1 ai refait aussi du AZB avec fritte de baryum (anciennement testé avec une baryum zinc; d'où l'abréviation; ici 3882 de chez Hins (BaO 0,25 Al203 3 SiO2); j'ai transformé la composition pour essayer d'éviter les petits picots que cet émail a tendance à faire (quelle que soit la durée des paliers et la température des biscuits) et pour baisser la brillance: 15dolo 10wolla 32fk 4kao 15 frittebaryum 26sil (pour un total de 102 oui je sais)

Le fond de baryum n'a pas révélé d'autres couleurs;  ( et si tressaillage, etc)


sortie du four T2 1220°C: bof.  Soucoupe pc = uniquement 2 cobalt, pour voir; à recuire en T1 à 1240, clairement aspect souscuit

 
cuiller en dfs = 2co 7rutile = bleu habituel, quasi plus de picots (pcq wollastonite au lieu de craie?), , breaks tan, , ne coule pas, double = effets verdaches peau d'orange lissée (les filles comprendront)