Terre-envie

un blog exploratoire de Taty Lauwers

plus

12.1.2012 Email mat S 

Ras le bol de chercher un mat qui n'ait pas simplement l'air d'un émail sous-cuit.

J'achète la base S103 de chez Colpaert (1180-1250°C - +-13€/k). J'ajoute des oxydes ou des carbonates.

Essayé avec une base de Ceradel matte, achetée chez A3. Plus terne, moins de jeux de couleur. Abandonné (EK144T).

  • mat à peine satiné  SAUF transpa ne pas faire car bave rose
  • Doit être en L- ou sur tesson mouillé
  • surveiller que pas de bavures ou de double couche dans le fond d'une tasse, sinon effet de verre
  • +++ ne coule pas (pied)
  • Uniquement sur pc (sur dfs OK si couche d’engobe blanc avant, sinon fait plein de bulles et devient brillant)
  • Doux comme du marbre
  • Mieux en spray d'assez loin, pour éviter bavures, mais peut tremper de petites tasses ou verser de petites surfaces
  • Coulé : couvre presque trop les reliefs quand deux à trois couches
  • Dans toutes les versions (sauf S0), en trempage, il bave trop et produit des coulées rosâtres.
    doit être à peine une couche, à négocier car trop fin = devient rêche
  • T2 obligatoire ; température 1210°C OK jusque 1220°C ; au-dessus devient carrément brillant
  • En vaisselle, inutilisable car si mat que tous les coups de fourchette s'y marquent. Et puis ça criiiissse sous les couverts...

J'en fais

  • de l'ivoire bleuté (SG pour gris, avec 5 SN, avec petits spikkeltjes),
    (jaunâtre sur grès dfs)
  • du pêche très clair (SR avec 5 rutile),
  • de l'ocre profond (SO avec 6 oxyde de fer violet acheté à la Droguerie le Lion),
  • du bleu (SB avec 1,5 ox cobalt),
  • du gris bleuté (SGB avec 1 coca et 3 ox fer rouge) 
  • du tête de nègre mat (SN avec 5 fer rouge, 5 MN, 2 ox cob, 2 ox cu; 3fe 3mn 2cuca 2coca ).
  • du blanc lavabo (S pur)

Photos. Tout S en cuisson T2 1210°C. émail densité L-


SG (5SN) sur porcelaine T2 Iv1sur tessonn mouillé, rapide -> Ok pas fond de verre -
SG sur porcelaine T2 OV2 bave -> à faire au spray quand Iv1 bien sec - SG sur dfs avec engobe Zr - trempé une couche (haut) : nul; deux couches: OK mat bleu clair et breaks bleu foncé -
SG L versé rapide sur dfs30 tesson mouillé  = ivoire jaunatre mat - ++ cache vaguement rugorisités de dfs mal lissée


T (0 ajout) versé sur plaque porcelaine tesson mouillé - ST sur pc: cobalt bave dessous, = 00 - SR sur tesson non mouillé

 SO (6 RIO) versé sur plaque porcelaine tesson non mouillé - plus dense devient trop baroque, ici avec 9 oxyde de fer rouge

trop peu (4 rio), il tire sur les reliefs vers les verts. SGB (1 coca 3rio) versé sur plaque porcelaine tesson mouillé
ajouter coca parce qu'un peu terne


à tester plus avant: effet écaille de tortue baroque quand 9vert appliqué sur Sbleu

tester dans les verts, avec pigments car Cuivre semble tout plomber - test avec 8cuca3coca - sans nettoyer les bavures de coulage
1iversé non mouillé; 4h; L-; out2versé


retester aussi SBG sur dfs et engobe ZR - trempé plaque
1,5 couches = fade vert de gris
3 couches= vert tendre et irrégularités

S0 versé sur dfs30raku avec terresigillée2
effet vieil  os, un peu rêche au doigt, zones claires et foncées = selon densité de de TS?
j'avais aussi essayé avec SO ou S0+, pas mieux


SBN bleu nuit: refaire avec 1 cox 0.4 cuox et mieux verser pour égalité

idem à essayer sans cuivre, devrait ressembler à ceci

SBA (bleu aviateur) retester sur pot final avec: 1 cox .4 cuox 4 Nickel
ici: au pinceau marque ++ reliefs finissimes  

S_mat suite essais

tout testé en émail densité L- sur tesson NON mouillé car premiers tests 1101 sur tesson mouillé et versé rapide: presque rêche au toucher; alors que le délice de S est d'être si doux au toucher; tout en T2 1215


1101 SB avec 2 coca: bleu fade et rêche

2501 SB avec 4coca

1101 S avec 4 Nickle et 4 coca: gris fade et rêche, souvenir de bleu si on regarde attentivement

(droite) 2501 SNCC avec 4NI 4Coca 4Cuca: n'accroche pas quand verse;  reste gris mais très dense, fond "canon de fusil" - à côté de SN pour comparer
1101 SR avec 5 rutile

2501 SR idem mais tesson non mouillé

2501 ST nouveau testé pour transparent mat sur coupelle

idem sur tasse
+++:ne bave plus quand transpa, demander à colpaert si changé recette de S103 (poudre  =plus grise que l'ancien)xx

xx1101 SN versé sur plaque porcelaine tesson mouillé (5 fer rouge, 5 MN, 2 ox cob, 2 ox cu)
NB: j'ai laissé les traînées de double épaisseur, que je nettoie normalement du plat d'un couteau
pas trop rêche

2501 SN idem sur non mouillé: coupelle et tasse

 
2501 Sv avec 2 pigment vert de chez A3 - n'accroche pas quand verse;  bleurks, trop plastique + on voit trop les traînées, à faire: ajouter carbonate et  tester en spray

S 2RIO: sable mat (mais coulées)

26.1 Sg ancien mélange (5sN)versé sur  portecuiller de cuisine : tout bavé, bleurks. Je le chauffe et je verse 9i pour voir s’il fait l’effet tortue comme la dernière fois.

retester blanc mat S  (pconly)
Surtout sur porcelaine et +- transparent fantomatique sur engobes EJC. Meilleur en spray, mais OK en coulage/versage. Mat vers satiné. Parfait sur water erosion au shellac. Contraste ++ avec terres sigillées. Maximum 1230°C. je le cuis à 1210°C (mon controleur) = 1225°C (cone ou cane pyrométrique)

22.2.2013 Nouveau tour de tests en émaillage

Le fabricant a changé la formule, je dois tout retester.

   
SNbrun  à T2 1200°C sur porcelaine
Effet d’ajout de 6BIO (plus de RIO) dans 300g de Sgris liquide (+- 200g sec ? -> 3BIO et 5 SN), pointe d’éthanol pour diluer parce que surnage – testé porcelaine et dfs (pots) : T2 - 1200 ou 1220°C : terre de sienne chaud, bien fondu, ne coule pas, ne brille pas sur porcelaine ; trop brillant et « bête » brun sur dfs (droite idem à 1220°C)

SnOV = orange violet avec 6 oxyde de fer violet de LeLion - au spray in et out - LE - T2 1210°C (four très long?) : doux, uni et lisse pour fond de décoration, couleur plus terre de sienne brûlée (=orangé plus violacé)
NB1 boîtes porcelaine: attn déformations -> cuire avec couvercle et wadding
NB2 tant qu'à leur faire des chaussettes, autant laisser à nu qqs parties du haut aussi.

 Snorange (6 RIO) iv1 out spray 0 bouche - sans séchage intermédiaire  sur tesson mouillé – effet orange et texture comme avant, mais mal réparti (soufflette pour aller vite) -> refaire vrai spray

Sn3BIO 6RIO 5SN sur reliefs en LE - T2 1210°C (four très long?) au spray = brun foncé un peu quelconque, couvre trop et marque mal reliefs; texture OK et douceur OK


Sn3 BIO (ou 6BIO?) et 5SN le premier était bien mieux, plus noir avec oeil de violet (mais rugueux au toucher malgré lisse d'apparence?)

SNG soit S+ 5sn : rose pourtant je n’ai plus utilisé de chrome depuis longtemps ? sauf celui de Noiracatest il y a six mois??
c'était "de l'ivoire bleuté grisé (SG avec 5 SN, avec petits spikkeltjes), (jaunâtre sur grès dfs)"

SNvert 1.6cuca et 4 ti - pourquoi tel changement? doux jaune blond, mais pas de vert?  sauf quand j'ai testé au pinceau dans le couvercle, et encore...  
SN bleu: intérieur bleu comme il faut; extérieur: bllliiiks même si refait le jour suivant- SB avec 1,5 ox cobalt - idem quand ajouté fond de CuCa Ti; dosage trop délicat pour ne pas avoir les traînées vertes -> je me résouds au pigment?  

comme ceci (2008) avec 1.8 pigment bleu de chez A3

car dernier essai: spray out d'une boîte, sans émailler l'intérieur = idem traînées de verdache (qd trop fin, mais coulées quand trop épais -> difficile à appliquer sauf avec pigments).

autres variantes:
  • du pêche très clair (SR avec 5 rutile),
  • du gris bleuté (SGB avec 1 coca et 3 ox fer rouge) 
  • du tête de nègre mat (SN avec 5 fer rouge, 5 MN, 2 ox cob, 2 ox cu; 3fe 3mn 2cuca 2coca ).
  • du blanc lavabo (S pur)