Terre-envie

un blog exploratoire de Taty Lauwers

plus

11.1.2012 Email transparent pour vaisselle - limites Seger

émail transparent que j'appelle T0 et que c'est moi que je l'ai fait après avoir étudié les principes chimiques via des sites américains comme digitalfire et dans le livre de Rhodes (la "Bible").

  • satiné vers brillant , doux au toucher

  • parfait sur porcelaine et nul sur grès dfs comme tous les transparents à mon avis

  • supporte tant le spray que le coulage et le versage,

  • parfait pour couvrir engobe EJC (si double couche),
    donne parfois bullekes mais pas encore bien capté quand ?

  • marque bien reliefs

  • Doit être appliqué sur tesson mouillé sinon fait effet de verre, bien trop épais ; et bullinettes visibles à la loupe. 

  • Min 1210°C max 1280°C .

  • Recette de base: = 18 fritte borocalcique; 11 wollastonite (aujourd’hui : craie); 22 nepheline; 18 kaolin; 28 quartz - silice; 5 dolomite

  • Recette dont je suis très fière car elle est le résultat de mes premiers apprentissages en 2000. Complexe sujet que la science de l’émaillage ; pour être sûre d’avoir compris, je m’étais donné comme consigne de composer un émail à partir de rien. Le nom dit la source « Taty 0 », puisque c’était mon premier test, j’imaginais encore que j’allais le parfaire…  et pas courir après le vent et d'autres recettes d'émaux

2014. Voici son résumé, je travaillerai sur leslimites Si/Al pour le mattifier un peu plus. J'ai testé deux logiciels de chimie d'émaillage, dont Glazemaster. Acheté aucun finalement, car je m'y perds.


NB refait avec la version d'évaluation de GlazeMaster (dont je peaufinerai les ingrédients selon mes fournitures, quand et si je l'achète)


transparent T1

J’essaie de transformer T0 pour avoir un effet plus mat, nouveau nom : T1. J’ai joué avec les paramètres sur le petit programme Excel que j’avais rédigé quand je comprenais les formules Seger en 2000.J’ai vérifié les limites dans mon livre de Rhodes. Le but : que le  rapport Si/Al soit autour de inférieur à 7 en gardant coeff dilatation et autres paramètres égaux. Composition de T1 pour 100g de test : 10fritteborocal 10craie 5dolo 35neph 22kao 20sil 2 bento. Le tableau donne ceci.


GlazeMaster itou

Al un peu supérieur à max. J’irai aussi voir chez smart2000.pagesperso-orange.fr ; ils ont des docs très détaillées sur les limites de formules Seger. J'ai gardé néphéline pour tendre vers le mat et pour pouvoir cuire plus bas qu'avec du FK.

Autre test préalable pour que moins de picots sur T0 = avait été T0b = 18fritteborocal 10wolla 5dolo 22neph 10kao 35 sil 2 bento. T0 original: 18fritteborocal 10wolla 5dolo 22neph 18kao 28sil 2 bento


GlazeMaster

Je l’ai testé en liner glaze avec du noir en extérieur sur des tasses. Pour voir, mais aussi pour pouvoir utiliser n'importe quel émail sur de la vaisselle, à l'extérieur. Eh bien : bêêêêkes !Je demanderai la technique à X lors de ma prochaine consult’. En gros, ici j’ai versé T0 en premier sur un tesson mouillé ; quand il était sec j’ai couvert le bord intérieur de cire, par sécurité ; puis j’ai placé la main dans le bol pour le tr*emper, cul en bas, dans le NoirAca. Bof, le bord n’est pas net mais pas assez flou non plus. Essayé avec une deuxième tasse : idem mais retrempé en troisième étape le bord de la tasse dans le noir, tête en bas.

    

essayé linerglaze avec T0 intérieur: bleurks, à retravailler


Limites seger

limites à 1230°C selon Roy (+selon rhodes page 117)

(K+Na)2O

0,1 – 0,3
rhodes:


0.2-0.4

Al2O3

0,25 –0,5 
rhodes: 0.2-0.5

CaO

0,2 – 0,6
rhodes: 0.4-0.7

B2O3

  0  – 0,3
rhodes: 0.1-0.3

MgO

0  – 0,3
rhodes: 0-0.35

SiO2

2,5 – 4,0
rhodes: 3-5

ZnO                   

0  – 0,2
rhodes: 0-0.3

 

 

SrO

0  – 0,2
rhodes: 0.2-0.4

BaO selon rhodes 

0-0.3

Extrait du syllabus de Joelle (cours privé mai 2011)

« Mastering Cone 6 Glazes – Improving durability, fit and aesthetics » - John Hesselberth et Ron Roy, ISBN 0-9730063-0-7 – à commander sur www.masteringglazes.com

Ces auteurs n’utilisent ni cadmium, ni baryum, ni plomb.

Concernant les oxydes colorants, ils se méfient grandement du nickel, du chrome, du cobalt et du cuivre et, si on choisit de les utiliser, ils conseillent d’en limiter au maximum les quantités utilisées.

Sont OK : le zircon, le titane (= rutile), l’étain et le fer.

 

Les limites ci-dessus ne signifient pas qu’on n’obtiendra jamais d’émail stable en dehors de ces chiffres, mais qu’en restant dans ces chiffres, on est certain d’obtenir un émail non toxique, si on utilise uniquement zircon, titane, étain et fer. Si on ajoute d’autres colorants, il faudra effectuer des tests en labo spécialisé pour vérifier qu’ils ne diffusent pas dans les aliments.

NB TL. Labo spécialisé ou tests maison : vinaigre, congélo, eau bouillante etc.