Terre-envie

un blog exploratoire de Taty Lauwers

plus

19.8 Suite de "Mon premier cours internet (e-course) avec Antoinette Badenhorst" page 3

Suite de mon expérience d'un atelier en ligne (on-line workshop) auquel je suis inscrite pendant six semaines.

Toujours intéressant: Antoinette agrémente son discours de considérations esthétiques, pratiques, éducatives et techniques. Tout le monde y trouvera son content.

Antoinette est très présente et répond à toutes les questions dans les 48h. Je vais utiliser mon setup de tournage pour mes propres vidéos de nutri pour me filmer et lui demander des suggestions d'amélioration. Mais je dois pour cela passer une heure à nettoyer et ranger, je voudrais pas qu'elle voie mon bazar. Cinq semaines que j'y pense... pas encore fait. J'ai plus qu'une semaine d'atelier, aie aie aie.

Lors du tournage des vidéos, elle pense à ceux qui n'ont pas tout le matériel moderne (comme les bats en plâtre). Bienvenu!

Ceci dit, heureusement qu'en fin de semaine on reçoit un condensé des mails que la prof' a reçus individuellement. Je comptais me couler quelques "plaster bats" pour le tournage des plats.
En lisant les retours des élèves qui les utilisent, si négatifs, j'abandonne l'idée. Je connais tous les avantages, mais si c'est pour galérer à centrer dessus, merci bien. Je suis très contente de mes bats en bois, quand je détache les assiettes je n'ai quasi pas d'accroche, alors hein bon...

Il faut bien un petit défaut: c'est parfois peu structuré pour un esprit logique, on ne voit pas où on va, on ne comprend pas la suite pédagogique. Il y a certes une table des matières sur le site, mais on ne la sent pas dans la vidéo... Si je devais faire les vidéos de ce style, je placerais des encarts réguliers qui rappellent où on en est de la table des matières et pourquoi on fait quoi.

Autre défaut: ne vous laissez pas impressionner par la forte personnalité de cette artiste. On peut ne pas être d'accord avec certaines assertions, comme "les oeuvres en porcelaine doivent être très fins". C'est un choix esthétique. Que les parois soient régulières: c'est un choix technique. Mais on peut travailler la porcelaine plus en masse.

Je souris aussi quand j'entends le prof énoncer que: "on sait tous que le thé n'est bon que dans des tasses très très fines"... Choix esthétique et gustatif très personnel. Ce n'est pas universel. Dans mon cas perso, à part la tasse à café d'Anima Roos que j''utilise le matin, dès que j'ai en mains une tasse trop fine, j'ai l'impression d'être ma grand mère. Je veux pas. Point. En outre, j'ai besoin de matière en main. C'est ma nature. Ou j'ai dû être un Japonais dans une autre vie, qui dégustait le thé dans de grooooosses tasses en raku. Ou parce que j'ai été éduquée comme un garçon.

Je continue à penser que ce type d'atelier on-line, à défaut de cours en direct, est une voie idéale pour s'approprier un geste. On a l'impression de n'avoir acheté que des vidéos, en fait on achète un "mouvement" de groupe: tout d'un coup, à faire partie d'un cercle, on s'implique plus qu'en regardant une vidéo didactique. Ou en surfant simplement sur youtube (où d'ailleurs il est impossible de ne pas se sentir un prédateur, qui vient manger la matière des autres. Pas de jugement de valeur, c'est ainsi, je le fais, tu le fais...).

En suivant ce cours en groupe, j'ai envie d'aider les autres. Je corrige mieux mes gestes. Pourtant, j'ai regardé des centaines de vidéo sur le net. Je continuais à travailler un peu bricolo. Je ne serai pas aussi soigneuse que les porcelaineuses (Anima, Patty, Antoinette, etc.), c'est pas ma nature. Mais je peux "tendre vers" un geste un peu plus structuré. Le fait de voir ces vidéos chaque semaine, par une perfectionniste, me rappelle cette tendance.

Défaut qu'on ne peut corriger: le prix de l'atelier. Ce sont des prix de Ricains. Les prix aux States sont très élevés par rapport à nos budgets belges.

Autre petit défaut, parce qu'il faut bien que je gratte: si je devais organiser de pareils cours, jamais de la vie je ne fais appel à facebook pour les interactions de groupe. Installer un forum gratuit: facile, gratuit, interactif, plus ludique. Facebook, en revanche, joue avec nos pieds. En particulier, il est difficile de suivre un fil spécifique, sauf à devoir tout balayer du regard. C'est rien, mais ça fait long. ça fatigue. Bêêêkes facebook, comment vous en sortez-vous? Comment savoir si quelqu'un est intervenu dans un vieux billet? Sur un forum, c'est tout fastoche: "lire les messages depuis votre dernière visite". Tu as plus simple?

Mais c'est normal, Facebook est construit pour des esprits qui se laissent mener (ou pour constuire des esprits pareils... je m'égare). Donc qui n'iront pas chercher d'anciennes infos ou des articles plus complets. C'est la limite du système.

Avec un forum, on aurait même peut être accès aux forums des autres cours d'Antoinette (pas les vidéos ni les réponses individuelles du prof). Cela donnerait envie de suivre ces cours...

La prof ne donne pas des "devoirs" structurés en fin de chaque séance. C'est dommage pour certains. Je m'empresserais de ne pas faire ces devoirs, c'est clair. Mais comme prof de métier, je sais à quel point une partie des élèves a besoin de structure, d'être guidé (ben oui, ceux qui aiment FB). Sans cela, ils pensent à le faire mais laisseront traîner, grands procrastinateurs.

Détails techniques:

  • j'avais appris lors d'un stage avec Don Davis à employer en tournassage de porcelaine le surform (râpe pour le plâtre). C'est anecdotique, mais le fait qu'Antoinette le rappelle me fait économiser bien des gestes un peu malvenus. J'adore cet outil.

  • Semaine 5 "altering forms". Chouwwwwette! Sur la base de sa vidéo "salière", j'arrive enfin à fabriquer avec fluidité des boites en un seul morceau: on tourne une forme fermée, on marque une zone couvercle, on sèche un peu, on coupe et on tournasse. Avant, il me manquait un petit geste que j'ai vu sur les vidéos. Voir des exemples.
  • Antoinette m'a appris qu'il fallait remalaxer la porcelaine avant chaque séance, même si elle a été malaxée quelques heures avant - ce que je ne faisais pas, ne comprenant pas pourquoi. Maintenant que je sais pourquoi, je n'oublie plus!
  • Elle m'a aussi appris à ajouter quelques gouttes de vinaigre à l'eau de tournage. Quelle différence! Surtout avec ma terre de récup.

Les films sont très bien montés: pas de lenteur, pas de longueur, des gros plans quand il faut. Comme on a accès en permanence pendant deux mois aux vidéos à condition d'être connectés sur gmail, je peux regarder les vidéos à l'atelier où je n'ai pas de PC, en 3g sur ma tablette.

En synthèse, j'ai surtout appris à connaître le matériau porcelaine. Jusqu'ici mes profs étaient plus dans le "ressenti": c'est comme tu le sens, si tu préfères la porcelaine, le toucher, le rendu, fais tes pots avec ça. Meuh non, enfin! Je viens de comprendre pourquoi la vaisselle devrait être idéalement réalisée à base de porcelaine.

Les gars, j'ai pas perdu mon temps ni mon argent!

Voir quelques pièces produites lors de l'atelier.

J'apprends qu'Antoinette animera un circuit de workshops en 2016 en Europe. Stay tuned!