Terre-envie

un blog exploratoire de Taty Lauwers

plus

16.8 Suite de "Mon premier cours internet (e-course) avec Antoinette Badenhorst"

Je continue à pratiquer selon ce que j'apprends grâce à l'atelier en ligne (on-line workshop) auquel je suis inscrite pendant six semaines.

Je m'exerce pour l'instant avec des terrines. Voir.

Mon ressenti à ce stade

Enfin, je comprends ce que je fais en porcelaine désormais. En tout cas je comprends un peu mieux quand et pourquoi une forme ne veut pas se donner..

Ce que j'ai appris, entre autres : quleques gouttes de vinaigre dans l'eau de tournage change tout. Je travaille pour l'instant avec de la porcelaine récupérée aux sels d'Epsom. Pas aussi parfaite que l'original (Audrey Blackman) que j'achète chez A3.

Avant que j'apprenne chez Antoinette cet utile ajout, je devais tourner vite et juste, car la porcelaine de récup' se lâchait un peu plus vite que l'originale. Avec le vinaigre, tout roule, ma poule !

En regardant les vidéos, je me rappelle entre autres le laïus répétitif des profs lors des stages, en me voyant tourner et tournasser « taty, le moteur : moins vite ! ». La première année de poterie, j'avais appris sur un tour bricolé par une copine, sans ralenti. J'ai toujours gardé l'habitude de tout faire à grande allure. Pas malin, mais difficile de se défaire des habitudes.

A force de re-re-re-regarder les gestes d'Antoinette,  j'arrive à me freiner. Enfin, à lever le pied de la pédale.

Pédagogiquement c'est intéressant car je n'ai pas cet effet en regardant n'importe quelle vidéo youtube ou même les excellents conseils d'Anima Roos en DVD. Le fait qu'Antoinette s'adresse au groupe, qu'on soit conscient d'en faire partie, a pour effet qu'on s'approprie son discours, ses gestes comme si on était vraiment ensemble dans la même pièce. Ce n'est pas un effet de surface comme quand on regarde n'importe quelle vidéo.
Je n'aurais pas cru ça d'un e-cours, c'est étonnant.

J'ai aussi appris qu'on peut remouiller la porcelaine à l'éponge pour la reformer, tant qu'elle n'est qu'à consistance cuir. Bien pratique pour conformer des couvercles à des pots.

Pour les cas où les pots étaient trop secs pour tournasser, Fernand Everaert (+- Gand) nous avait montré au stage qu'on pouvait tremper carrément le pot trente secondes dans l'eau. On travallait au grès. J'avais pratiqué ainsi avec la porcelaine lorsque cela s'imposait, mais en clandestine,  convaincue d'un grand risque. Eh bé non…

Ce que je n'utilisais pas comme règle : la règle des 30°. Que je n'explique pas, inscrivez-vous à son atelier !

Il y a cent petites choses et de grands principes que je connaissais pas en porcelaine, vu que j'ai surtout fait des stages en travail de grès : pourquoi ne pas partir d'un cylindre puis modifier la forme, pourquoi la règle des 30°, pourquoi surveiller l'équivalence de toutes les épaisseurs de la paroi, pourquoi ne pas utiliser de barbotine pour accrocher des anses ou des poignées, pourquoi calculer précisément la forme que compose un couvercle en complément du récipient qu'il enferme, etc.

J'ai eu de la chance d'arriver à travailler jusqu'ici sans connaître les spécifités de la diva qu'est la porcelaine, mais je cuis aussi à cone 6, soit 1230°C, qui n'est pas sa température de liquéfaction…

Et je ne vise pas la translucidité ni l'hyperfinesse des parois. J'aime la porcelaine pour son toucher lors du travail, sa blancheur après cuisson et la lumière des émaux sur sa surface.

Les terrines

Je m'exerce pour l'instant avec des terrines.

Dans l'atelier de cette semaine, la prof a tourné de grandes terrines ou soupières. Je ne suis pas téméraire, je commence avec des mini versions individuelles. Mignon, d'ailleurs.

Cela me permet de chercher la forme, ce qui m'est impossible sur papier. Faut que je l'aie en mains.

Je ne tourne pas aussi fin que le suggère Antoinette, car j'érode souvent à l'eau en fin de travail. Je ne prends pas trop de risques, d'autant plus que je n'érode pas toute la surface mais des parties, ce qui fragilise encore plus la paroi.

Ci-dessous photos du travail en cours. Les commentaires ne sont PAS les bienvenus :)
Ouep, je vois bien ce qui ne va pas...
Par exemple, quand on attache des anses avec un coup de pineau dans le nez...

des terrines individuelles pour le four - hauteur: 12 cm
je cherche une forme qui me va