Terre-envie

un blog exploratoire de Taty Lauwers

plus

8.8 Aquarelles sur porcelaine: sulfatez!

La technique qui permet d'obtenir l'effet le plus aquarellé sur la porcelaine est hélas une technique toxique. Ciel! Moi qui recherche les options les moins toxiques, pour préserver la terre et surtout ma propre santé (canari de la modernité oblige).

Il s'agit de peindre aux sels solubles (sulfates, chlorures, nitrates). Comme ils sont solubles, ils passent à la vitesse de l'éclair par la peau et les muqueuses dans le sang, à l'inverse des oxydes et des carbonates.

Après un cours d'enfumage chez Patty Wouters, j'ai fait des essais en 2011, équipée de gants, de mon masque de "ET" (masque double entrée) et... d'un bonnet! Je ne retrouve bien sûr plus les photos.

Dès qu'ils sont cuits, ces sels ne sont plus toxiques en soi, mais ils peuvent passer dans l'alimentation j'imagine (leaching).

Quelques exemples de ce que je nomme "effet aquarellé:

Un bol d'Anima Roos, que j'utilise pour le café du matin. Badigeon de sulfate de cobalt, je crois (petits points et liseré doré provenant d'un lustre métallique). Il doit peser 3 grammes tant il est tourné fin.

Une coupe de Patty Wouters, en enfumage en cazette (saggar), sur laquelle j'expose des coulages de porcelaines sauvages de Thérèse Lebrun. Ne pas trop regarder les bords, car la porcelaine cuite à basse température pour les enfumages n'est pas hyperrésistante. La coupe sur une table basse, des enfants au salon, des coups de coude et bings! elle est tombée plus d'une fois. Toujours entière, ceci dit.

Anima et Patty tiennent la technique du pionnier de cette voie: Arne Ase, auteur du seul livre sur le sujet (épuisé, à vendre à 900 euros en seconde main, je le consulterai chez une copine). Photo extraite de son site:

   

Voie qui a été suivie par Gary Holt, dont je ne vois plus le site. Rendez-vous sur le très généreux site de Ceramic Arts Daily, dont j'achète régulièrement des pdfs et des vidéos rien que pour les remercier de leur volumineux partage d'info. Photos extraites d'un de leurs articles sur Holt:

     

L'effet peut être plus baroque (j'accroche moins), voir chez Mark Goudy:

A la faveur d'une récente recherche sur le sujet, je viens de découvrir le roi de la fête, celui dont le travail m'inspire le plus (et qui ressemble le plus à ce que je fais déjà en peinture à l'encaustique, donc celui que j'appliquerai probablement quand je m'y mettrai): John Shirley.

Merci à lui deux fois car c'est grâce à lui que j'ai découvert les cours internet d'Antoinette Badenhorst (voir l'interview en vidéo).

Shirley utilise du chlorure de fer, du chlorure de cobalt et du chromate de ? (revoir la vidéo).