Terre-envie

un blog exploratoire de Taty Lauwers

plus

5.8 Jean Girel

J'amorce ici un nouveau dossier sur le blog: "nos amis potiers". Hé oui, je sais bien qu'on est plus valorisé en "céramiste", ça m'amuse donc de nous ramener au réel par la force des mots. Voici un artiste qui se dit "maître potier" si je ne m'abuse (je dois lui redemander à la prochaine rencontre) alors que son travail est inscrit à l'inventaire du patrimoine culturel immatériel du ministère de la Culture. Un trésor national vivant , si l'on reprend la dénomation japonaise.

Découvrir l'aventure d'un maître potier que j'ai eu la chance de rencontrer, installé depuis peu sur un gisement d'argile dans la région de mon coeur, à côté de Cluny (Bourgogne).

Il est connecté à la terre du roc au pot: il récolte sa propre matière première, la transforme, que dis-je il la transmute. De la terre au ciel, quoi.

Il se relie à nos Anciens par un travail de recherche profond, sans volonté de pure reconstitution historique, ce qui ne serait qu'anecdotique.

Il réunit toutes les compétences d'un céramiste, avec une grande rigueur dans les formes et dans les couvertes là où aujourd'hui on se contente souvent d'un seul talent. Pureté de la ligne sans que l'on sente l'effort.

Tout fait sens, chez lui!

Jean Girel n'est pas que dans la matière, sa recherche en soi est une oeuvre d'art. Le moyen de le découvrir: se régaler de la lecture d'un bijou de livre dont il est l'auteur: "la sagesse du potier". Poésie, intelligence, culture et compétences techniques. Quel envol! A lire et à relire (ce qui est moins le cas de son dernier livre: "Une brève histoire de la céramique").

S'enchanter de la puissante finesse de ses oeuvres: Jean Girel expose du 10 au 13 septembre prochains à Paris (salon Révélations, le salon des métiers d'art et de création) au Grand Palais.

Il expose aussi au Musée des arts d'Extrême- Orient à Genève (CH) du 2 septembre au 18 octobre 2015. Rendez-vous le mardi 22 septembre: visite guidée par lui-même à 15h30, sa conférence : "Les secrets de la céramique Song" à 18h30.

Profitez-en pour visiter à Carouge la Biennale internationale de céramique contemporaine, du 19 au 27 septembre. Le thème du concours est "la lampe céramique".

Extrait de la présentation d'expo. Synthèse de trente ans de recherches et d'expériences, les œuvres exposées, inspirées par les céramiques chinoises de la dynastie Song (960-1279), ont été élaborées, pâtes et couvertes, à la chinoise, c'est-à-dire avec des matières premières (roches, terres et cendres) récoltées dans l'environnement proche. Elles ont été ensuite cuites à feu nu ou à l'intérieur de casettes dans un four à bois écologique créé et réalisé par l'artiste pour cette manifestation. Conçue spécialement pour notre institution, l'exposition se veut un hommage à l'art céramique de la Chine et aux cinq éléments qui la composent. Elle présente une approche unique de la terre et des émaux par Jean Girel qui confronte les pièces emblématiques de la Fondation Baur à ses nouvelles créations.

L'exposition débute par une présentation de céramiques Song de notre musée – porcelaines Ding et qingbai, céladons du Nord et du Sud, guan craquelés, bleus étranges des Jun – pour se poursuivre dans les familles noires riches en fer des taches d'huile, fourrures de lièvres et autres plumes de perdrix. A chaque œuvre ancienne correspondent de petites pièces réalisées par Jean Girel, accompagnées de textes explicatifs sur la genèse de chaque couverte. Parallèlement sont montrées dans toutes les salles de l'exposition des œuvres inédites de l'artiste en lien avec la céramique Song. Jean Girel a su transmuter, métamorphoser la matière et les formes pour retranscrire dans la terre sa fascination pour la céramique d'Extrême-Orient.