Terre-envie

un blog exploratoire de Taty Lauwers

plus

4.7 Emaillage le retour

Je reprends du collier en tournage et émaillage. J'en profite pour partager. Battwash, nettoyer une plaque de four, procédures émaillage, vidéos John Britt.

Battwash

Un battwash impeccable. Jusqu'ici je badigeonnais mes plaques de four avec la recette d'Anima Roos : 50kaolin 25silice 25 aluhydrate (une recette classique est : 25 kaolin 50 silice et 25 aluhydrate). Mais ça craquèle et des escarbilles sautent parfois lors des cuissons. Les coulures d'émail sont difficiles à ravoir (normal, avec la silice, ça fait verre).

Sasha Wardell n'utilise que du aluhydrate, mais ça fait cher le battwash, vu le prix. Or, je dois avoir une surface planissime si je veux des plaques de porcelaine ou des assiettes à fond respectable...

J'aime toujours les explications de John Britt : on sait enfin ce qu'on fait et pourquoi. Miam. Dans son article sur ceramicartsdaily.com, il explique pourquoi sa meilleure recette est : 40% hydrate alumine 30% molochite 30% kaolin et…. Roulement de tambour… 1% de feldspath! Eh oui un flux pour du battwash… La part de molochite (kaolin calciné): pour éviter le retrait. Le feldspath : pour éviter l'envol possible d'escarbilles à haute température.

Nettoyer une plaque de four

Avant j'utilisais un ciseau à bois et un marteau

Désormais je nettoye les coulures ou les imperfections trop résistances avec mon petit dremel. Il me sert aussi à affûter les outils de tournassage, une fois tous les quinze jours et à rectifier certains fonds de pots ou d'assiettes après cuisson d'émail.

  

Je mets bien sûr des lunettes, pour me protéger des éclats. Eclats d'émail: il s'agit de verre, tout de même...

Procédures émaillage

Complément à un billet précédent sur le même sujet

Prévoir un seau pour rincer les émaux avec fer et un seau pour les autres. Sinon, le moindre atome de fer contamine tout.

Idem prévoir les pinceaux et les tampons de nettoyage en deux séries: les fers et les autres. Ségrégation!

Prévoir une tournette, de vieux pots et des couvercles pour la cabine de spray: vieux pots pour surélever les objets à émailler à l'envers; couvercles de toutes tailles pour protéger les fonds de pots ou d'assiettes lorsqu'on émaille l'envers.

Prévoir un papier au sol. Plutôt que de devoir nettoyer sous le plan d'émaillage, je récupère toutes les grandes feuilles qu'on jette d'habitude (comme les feuilles A1 du tableau de mes séminaires, comme des emballages). Quand j'émaille, je protège le plan avec ces feuilles. Après je n'ai qu'à les plier et les stocker dans le seau spécial pour la déchetterie.

Prévoir des gants étanches, bien sûr. Masque: bof! J'utilise un masque quand j'emploie le spray ou quand je manipule des oxydes comme cobalt (et un super masque de cosmonaute, en plus, à double filter). Mais mettre un masque pour du kaolin? Je souris à chaque fois que je vois en vidéos le rituel des potiers américains (et des peintres!): un masque pour manipuler toute poudre à mélanger. Quand on pense aux m....s qu'ils avalent, sans protection! Aux dizaines de vaccins qu'ils font aux tout petits... Quand on pense qu'aux States on vaporise des insecticides sur les villes par avion... Etc Etc... Le masque semble alors dérisoire. Mais bon, c'est de la religion, je respecte. (Et c'est du légal aussi, j'imagine qu'ils se protègent les fesses face à un éventuel procès d'un potier qui n'aurait pas mis de masque...).

Anecdote. Fossé entre les continents: à l'Académie, quand on faisait une petite fête, les filles réchauffaient leurs plats dans les fours de poterie! Je n'y touchais pas bien sûr, je suis bien plus fragile que la moyenne, mais enfin, tous ne mouraient pas...

Au passage, mon petit truc pour les gants: je les achète toujours bien trop grands. C'est alors plus facile de les enlever pour répondre au téléphone ou prendre des notes. S'ils sont trop justes, on hésite à les retirer, ils collent aux doigts... Enfin on hésite à en mettre tout simplement, dans la perspective de devoir les retirer... Et ça c'est vraiment bête d'offrir toute cette belle surface de transfert de toxiques par la peau.

Spray : j’utilise un spray Wagner à peinture (+- 50 euros à mon souvenir), très bien conçu car le jet est superdirigé. J’utilise une boîte bricolée maison comme cabine à émaillage.


Dans la gamme des petits trucs pragmatiques en émaillage, quelques vidéos pratico-pratiques de John Britt, rayon émaillage.

Emailler un bol en un seul geste

Un petit coup de main à attraper, c'est bien facile d'émailler de la sorte, ce que John Britt appelle "popping a Glaze"

En gros: tremper, ressortir, faire un rebond, replonger - faut le voir pour comprendre, mais c'est très clair.

Email durci dans le seau

  

Une vidéo de John Britt: récupérer un émail durci en le défloculant (quand bétonné dans le fond du pot, ,quand effet de marbre en surface,, quand laisse des gouttes lors de la pose, etc.).

Les sous-titres ne sont pas justes, donc pas moyen de faire traduire. Mais les images sont assez parlantes pour un francophone qui ne suit pas l'anglais.

En gros: tester ajout de 2% de bentonite (déjà dilué dans de l'eau) . Si ça fonctionne pas, un chlouc de sulfate de magnésium (sels d'epsom). Eviter d'ajouter du cmc, qui pose d'autres problèmes.

Réémailler

Une vidéo du même prof: technique la plus simple que je connaisse pour réémailler des pots ratés (la plus simple encore étant de les jeter, oui je sais).