Terre-envie

un blog exploratoire de Taty Lauwers

plus

24.2.2012 (dé) floculation émaux

Notes de visionnage de la vidéo de John Britt https://www.youtube.com/watch?v=fpQns05RdVU&list=UUkzm7dzTmNY64cMjuFtAjGA&index=3

Densité des émaux dans les seaux + application peuvent poser problème : quand l’émail coule du tesson: il est defloculé, il faut le refloculer au SuMg; quand l’émail est épais et sèche lentement, il est floculé, il faut le défloculer au darvan ou similaire.  Vocab: Floculée : s’attirent mutuellement ; défloculée : particules se repoussent

Les émaux sont acides ou bases selon matériaux (neph syenite basifiant ou cendre d’os acidifiant par exemple) et évoluent dans le temps.

  • 1/ cas 1: émail avec neph syen dont le fond s’est durci dans le seau. Nephsy contient bcp de sodium, c’est une base il faut revenir à acide, elle est défloculée donc on ajoute SuMg qui se comporte comme un acide. 
    Technique de Britt dans sa vidéo: décanter le liquide ; couper le fond bétonné au tournassin ; mixer un peu la partie liquide (comme elle est thixotropique, elle se relâchera) ; rajouter le fond passé au tournassin et remixer. Pas besoin de passer trois heures au mixeur dans le récipient.
Doses SuMg: stocker 2cs SuMg dans ¼ l d’eau.  Le vinaigre ferait le même effet, j'ai essayé: bof; ça doit être du pur acétique alors? à acheter prochain passage Le Lion.

NB. Quand pas d’argile dans la recette de l’émail, il faut ajouter de la bentonite pour pouvoir jouer sur les charges positives/négatives (ou ajouter 1 – 2 % cmc ou veegum cer, « macaloïde bentonite + cmc » dit-il, moi pas comprendre macaloïde)

  • 2/ cas 2. Autre problème : Un émail plus acide (surtout avec cendres d’os) qui  a l’air assez épais mais qui craquèle à l’application sur tesson et sèche difficilement. Si on le dilue d’eau pour la facilité d’application, on aggrave le problème. Cet émail est floculé, il faut le défloculer avec du darvan 7 ou un mélange de silicate de soude et d’eau de cendres. Il teste la solution dans une partie du seau seulement. Quelques gouttes de darvan, il remixe, la texture est bonne sans rajouter d’eau. Il teste l’application sur un tesson : ça sèche plus vite, plus régulier, mais pas assez. On rajoute encore darvan (à la goutte).

Comment fabriquer du Joining slip, trailing slip, thickened slip

Selon John Britt toujours – Il part d’une barbotine épaisse, à partir de déchets de porcelaine tournage.

Tout épais que ce soit, ça va craqueler et sauter du pot après application parce qu’il y a tant d’eau qu’elle va se compresser.

Il propose d’utiliser silicate de sodium et cendres ou darvan 7 ; de remixer le slip, qui devient presque liquide comme de l’eau. On  peut alors le réépaissir avec SuMg.

Il préfère ajouter de la terre jusqu’à consistance très épaisse ; il laisse reposer ; il ajoute de nouveau du darvan, le tout est plus facile à mixer ; et ainsi de suite jusqu’à composition voulue.

Ne pas se fier à l’apparence béton dans le seau, car thixotropie oblige, dès qu’on le remue il se liquéfie.

Il l’utilise sous cette forme comme raised slip, à la Stephen hill ; ou pour attacher des éléments entre eux.