Terre-envie

un blog exploratoire de Taty Lauwers

plus

22.2.2012 forge et vannerie pour compléter la céramique

J'apprends la vannerie pour l'instant, grâce à la merveilleuse initiative de l'Ecocentre de Manhay (ecocentre.be). Résumé bientôt.

Il y a lulure, j'avais découvert la forge pendant un stage de 3 jours avec Michel Mouton, et mon fiston. Je ne deviendrai pas forgeronne, mais je ne comprends les choses qu'en les faisant. Alors voilà.

Au moins je sais ce que je peux exiger d'un forgeron, même débutant; et évaluer le temps que ça lui prendra.

Bientôt des photos de mes débuts de vannerie: les anses des théières.

 
à vue de nez, il doit avoir 8 ans, c'était donc vers 2000.


Il avait forgé un couteau (ben oui, parce que c'est un mec, tiens;



j'avais forgé des supports à céramique d'extérieur.

Métissage des techniques

j'aime recycler, quand j'ai de la place dans un four de biscuit, j'y place des cadavres de moules de bouchot (ça me fait du carbonate de calcium -> pour les teintures végétales + gravure au carborundum); j'adore en plus l'effet au sortir du four, qui n'est que fugace: dès que je les touche, zouip poussière.

Si je les trempais dans de l'engobe de porcelaine papier à la Thérèse Lebrun, je pourrais les garder.