Terre-envie

un blog exploratoire de Taty Lauwers

plus

27.1.2013 transferts porcelaine  - laser decal à l'imprimante

faire sa propre décal à cuire - effet sepia

Principe: images haute définitions imprimées sur laser decal paper, appliquées comme décalcos sur pot émaillé mais peuvent être cuites jusqu'à grès - voir les idées dans la vidéo de Justin Rothshank (achat chez ceramicartsdaily.org) + son site http://www.rothshank.com/Justins_Art/Decal_Resources.

Achat papier chez http://www.decalpaper.com/Default.asp  75 $ = 56€ + 20$ port = 15 € + 29euros tva et frais =  +- 100€ pour 100 feuilles - se cuit sur ou sous-émail (1250°C selon Rothshank), déconseillé par fabricant de les cuire

mes notes de vision de cette vidéo

Les décals laser donnent toujours tons sepias après cuisson, puisque c’est l’oxyde de fer du toner qui donne le ton.

Decal classique. JR les garde tels quels ou ajoute d'autres couches d'émaux, des lustres ou des décalcos commerce pour des pointes de couleur.

Températures pour que décalco soit bien intégrée, et pour que ne se retire pas par frottement si on l'applique sur émail cuit: si émail mûrit cone 04 (1030-1050 ) cuire 09 (915-950); si grès cone 10  (1330) ou même cone 6 (1240) cuire decal jusque 04 (1050°C 1100?). Prendre en compte que l’émail changera à la recuisson plus bas.

JR superpose les décalcos, en cuissons multiples (découpe fleurs de décalco commerce pour cravate de Lincoln). Délicat pour ne pas piéger eau et air ; déconseillé par tous fabricants.

Si besoin décal > A4, combiner deux images, et joindre finement les raccords sur le pot.

JR applique parfois décalcos couleur sur noir; voir toutes ses variantes via internet.

Comme image, sous émail. Sur cru ou cuit, peut suivre jusqu'à cone 8 (sur sa démo, il cuit faïence à cone 06). Les décalcos de fer survivent à toutes températures mais si semblent fondues, c’est qu’on a été trop haut.

JR applique aussi décalcos sur cuir, mais plus délicat car moins de possibilités de changer de place. L'eau fait vite boue sous le décalco, surtout quand on utilise éponge (doigts only). Couper bord très net sinon voit raccord sur cuir. ne pas appuyer sur les bords. Couper aux ciseaux plutôt que stanley. Voir min 21.3 de la vidéo pour la gestion des plis.

JR n'applique pas sur biscuit, mauvaise idée, mais si nécessaire: bien mouiller colle cmc (il a testé spray mount, qui a ravagé sa décalco). J'essaierai au cmc simple ou à la colle à papier peint, moins agressif.

Retenir: surtout pour décal réel, sur pot émaillé; pour image dessous, utiliser carbon copy ou autre image transfert

Quand applique: trempé dans eau chaude pour pouvoir étirer le décal ; déminéralisée pour éviter dépôts de calcium.  Bien lisser, quand pli reste, le pousser vers zone transparente ; ou faire entaille mais dans zone transpa. Revoir comment couvre tasse à anse à la minutre 17.30" (danger de plis puisque tout noir, peu de transpa).

résultats de mes tests

Ma procédure:

  • imprimer via HP Laserjet du bureau, sur papier laser decal.
  • Découper les formes au plus près, aux ciseaux.
  • Les faire tremper dans de l'eau déminéralisée 30 secondes, puis les garder humides sur plaque de verre.
  • Sur pot émaillé: laver le pot à l'éthanol; placer le décal, pousser les plis; lisser à l'éponge.
  • Sur pot cru, texture cuir: aller vite, ne pas hésiter, on ne peut plus utiliser l'éponge, mais bien les doigts?

 

cru puis cuit biscuit, tester émailler



Gauche 1 et 2 = decalpaper (300dpi image guevarratée) sur cru ;
     

droite 1 et 2 = cuit à 950°C mais poudre encore après biscuit; manipuler délicatement avant émaillage



Ajouté un trait d’oxyde et eau – émaillé 913 et recuit 1220°C, image fondue mais encore décodable (comparé à fin de page)
> retester en decal 850°C après émaillage ou sous autre émail

sous t0N : très bien maintenu, comparé aux autres essais.

 

Decal paper sur plaque porcelaine papier crue, frotte au doigt à 950°C -> et puis qu'en ai-je fait? trouve plus.

sur biscuit

Decal paper sur biscuit, avec cmc sur et sous parce que ne prend pas bien à l’application ; 950°C aussi, poudre aussi.

Cuit 1210°C T2 avec émail ATG = disparus, fondus en souvenir "bronze". papillon: était transfert en sousémail mirror copy.