Terre-envie

un blog exploratoire de Taty Lauwers

plus

23.1.2013 transferts imagerie sur porcelaine

Je dois toutes ces découvertes à un stage 2012 chez Anima Roos et à la lecture du livre de Paul Scott (ci-dessous). Je me fais un petit récap' perso, qui peut aussi vous servir. Il y a tant de voies possibles qu'on est comme l'âne de buridan: action bloquée! Mon approche: je cherche des techniques sans toxiques, pour pouvoir travailler sans souci ni regret avec les enfants d'aujourd'hui (parmi lesquels tant de petits réactifs à tout!).

Synthèse des possibles

Pots décorés depuis cru :

1/ en cru cuir : pochoir de formes, tampon, éponge, photocopie inversée, dessin engobe sur papier inversé sur cuir, idem sur plâtre puis plaque imprimée dessus, sérigraphier dessin, intaglio ou lino direct sur plaque de porcelaine papier,
à tester : gelatin monoprints sur porcelaine papier

2/ en cru très sec : image transférée à la scott par papier de soie ou papier ordi avec encre en sous-émail (30 fritte  3124 30 kaolin 30 colorant) : soit par dessin, soit par transfert en décalquant sur plaque de verre ;
ou décalcos laser sépia (recuisson 1000°C)
sérigraphier shellac

3/ biscuité et émaillé (deux cuissons)

Pots décorés depuis biscuit

Peindre ou relief/intaglio sur papier soie et inverser tant que humide sur biscuit

Pots décorés depuis cuit émaillé : uniquement décalcos possibles.

Cadres séri serviront pour décalco potteries, pour tissu (mordants ou teinture), pour gravures  - prévoir un à simples lignes verticales et diagonales

Linos ou bois serviront idem  + pour impressions terre en relief


J’utilise la deuxième édition 2002 du livre de Paul scott Ceramics and Print - extraits sur googlebooks

Je viens de commander la réédition largement mise à jour. Ce n’est pas le livre typique américain avec photos de pas-à-pas. C’est un brillant compte-rendu synthétique et superdocumenté des possibilités actuelles technologiques ou non, avec explication des fondements. Libre à vous d’explorer alors. Les numéros de page de référence concernent cette édition 2002.

NB.  Le blog de Paul Scott
La nouvelle édition est sortie en décembre 2012 en UK, mais annoncée comme indisponible sur amazon. Il m’a conseillé de l’acheter en direct chez l’éditeur

Encres pour imagerie

sous-émail

Comment faire un sous-émail maison pour effet dessin (différent d’engobe?): c’est l’équivalent de l’encre de gravure versus l’acrylique des peintres, plus pâteux: faut bcp de terre et peu de flux, pour que reste en place ; faut mouliner très finement et tamiser finement ;

détails chez Holly Goring  dans Ceramic Arts Daily = 30% fritte ferro3124 30% kaolin 30% pigment -> évaluer le kilo à 300g de colorant (à bien broyer) + densifier avec amidon de Rémy pour remplacer son Sta Flo laundry; je remplace pour l'instant la ferro 3124 "high calcium borocal" par la 9152 chez A3 (10,75 euros le kilo). N'ont pas de 3134 ou 3124 pour l'instant.

NB Goring  le broye 12h au ball mill et filtre 80 mesh, ne se met pas épais, une couche suffit puisque mélange très dense. Même recette que mudstuffing.

mais Huile et pigments suffit pas sous le T0 (voir photo de dauphins sérigraphiés), faudrait 30% kao 30% fritte 30% pigment parce qu’oxyde bave seul -> retester avec vrai underglaze comme medium ou celui de mudstuffing.  Ou utiliser un autre transparent qui ne fait pas baver les pigments.

Prix oxydes et carbonates:

voir tous les catalogues en ligne. A part le cobalt (12 € par 100g), ne sont pas trop chers; ce qui n’est pas le cas des pigments/colorants : entre 6 et 12 € les 100g. Mais les oxydes sont plus lourds, moins fins, se révèlent à de très hautes températures… .

On peut évaluer la palette des couleurs sur le http://www.ceradel.fr/ceradel/Famille/CATALOGUE/DAA.aspx

"Les stains" ou pigments. Chez Willems ou Colpaert (via leur site) par exemple 7,34€ rouge par 100g; 2,57 jaune, 9,5 € ocre…

Chez Ceradel 940-1050°C sur ou sousémaux : 30euros jaune à 85euros rouge et 15 euros blanc - le kilo.

Conclusion: pour un kilo de fait maison, 300g fritte = 3euros; 300g kaolin = moins d'un euro; le prix viendra surtout des 300g pigment (plus sont chers = plus sont colorants, I guess) – évaluer de 15 à 40 € le kilo, soit de 5 à 13 € les 300g.

Total : de 20 à 45 € pour 1 kg de sous-émail comparable au prix en poudre chez Willems, mais moitié du prix d’Amaco & Cie. Différence: le broyage, car je n'ai pas de ball mill.

NB. sous-émaux colorés chez Willems marque Nano : 52 à 90€ le kilo (bien plus par petit pot) ; la moitié du prix si en poudre à délayer
Chez willems Amaco velvet  60ml: 5 à 9.5 euros  -> 85 à  158€ le kilo ??
Chez A3 velvet ou mason rouge 130 € ; autres couleurs: 46 à 66 €.

12.2.2013. J'ai testé sur biscuit avant émaillage, en pochoir ou à main levée, un medium « sous-émail » maison fait de: 30% fritte alcaline hins 30% bleu pigment 30 % kaolin, bien mixé au blender pour fluidité + goutte de liquide vaisselle pour disperser; puis j’ai émaillé au spray mon émail 9i .

Après cuisson d’émail, les pots recevront une décalco : les mêmes formes viendront +- au dessus, découpées dans aplats de décalcos maison.

Evalution medium :

  • en fines couches, OK ;  
  • devient vert turquoise, un peu baveux par endroits
  • l’application d'un pochoir où il restait un peu de fer -> couleur clairement plus cobalt ;
  • autre application dentelle pochoir, plus épaisse, n’a pas fondu -> les bords sont tactibles comme cloqué sous l’ émail. 
  • A relire mes notes, Anima disait bien « pas de surépaisseur ».

J’ai reçu le medium sousémail de chez Willems (25€/l), je pourrai tester le même procédé.

Sousémail Sérigraphie

principe : idem sous-émail mais les pigments doivent être assez fins pour passer dans les trous ; encre assez dense pour être râclée ; type compatible avec le bouche-pore (qu’on nettoye sans élimliner le bouche-pore) ; facile à nettoyer sans solvant

Recette de Keith chez mudstuffing pour sérigraphier sur biscuit ou cuir: 50 fritte 3124 + 50 colorant, il ajoute du retardant (je mettrai pointe de glycérine ou de glycol) et un peu de medium gloss acrylique pour le glissant (en sous-émail).
Neal French p 95 du livre de Scott: sérigraphie avec mélange de 50/50 kao/BC et oxydes

Surémail

J’ai besoin de surémaux pour imprimer sur papier décal, sous une couche de covercoat ; ou pour peindre sur porcelaine quand ça me prendra. Chez Anima, on a utilisé 3cc de surémail dilué dans 2cc d'huile. On pourrait théoriquement peindre à l'acrylique hyperfin, puisque les laserdecals à la Rothshank ne sont finalement que du toner HP laser (donc oxyde de fer dans acrylique). Non?

Les surémaux coûtent de 150 à 850 € le kilo. Je voudrais essayer d'ne faire chez moi. Je m'inspire des peintres pour porcelaine. Les pigments doivent être finissimes. Les industriels ont des techniques sophistiquées (colloïdes etc.). Ma version sera moins peaufinée, mais j’aurai la main sur tout le processus. En gros =  réunir 50 fritte alcaline + 20 kaolin + 30 pigment .

Poudre à diluer avec de l'huile de lin (maigre) et du BPO (gras) + térébenthine si nécessaire.

Sont prévus pour cuisson 800-900°C limite 1050°C.

Vérifier que 1/ ne poudre pas, 2/ garde couleur, 3/ ne change pas l’émail d’en dessous.

NB les porcelainistes diluent les poudres dans de l’huile « baby oil » (mais minérale) ou dans BPO et huile de lin (jauger la densité) ou dans éthanol.

NB 2 chez Potterycraft onglaze 15.77£ pour 100g  bleu ou rouge ou 11.34 jaune  en poudre
Existe aussi Axner overglaze pens (potterycraft) 3g12.11£
Chez Ceradel, « Aquaceram » ou couleur vitrifiable prêt à l’emploi. Se dilue 50% ethanol 50% eau ; s’applique sur porcelaine nettoyée ethanol ; Se cuit sur porcelaine à 850°C avec palier 30min fin de cuisson.
4.76€ le godet de 4cm diam ; combien de gr ?  +- 10 ? -> >450€ le kilo… (2.40 Le même chez http://www.lp-ceram.fr/?Gammes_et_Tarifs:Gamme_SR2). Voir leur palette propre de surémaux = « couleur vitrifiable » http://www.ceradel.fr/ceradel/Famille/CATALOGUE/EBA.aspx? Ou http://www.ceradel.fr/ceradel/Famille/CATALOGUE/EBC.aspx? Mais quid prix ?

 Pochoirs

Sur cuir sinon il faudrait coller à la 3M. Découper stencil en tyvek, appliquer sur pot cru cuir un peu humide (pour accroche de pochoir) et badigeonner engobes. Tyvek assez solide on peut réutiliser. Autres pochoirs: dentelle de récup, n'importe quoi en fait.

Eponge et tampon

Cru ou Biscuit

Décorer éponge au sous émail ou à l’engobe coloré

Via tampon tampotté sur plaque avec BPO et pigments ou oxydes - sur cuir

Papiers décalco

Acheter décalco vintage (ebay & Cie) ou Faire ses propres décalco (demande achat de feuilles cmc assez chères, covercoat idem – solutions clodo possibles mais un peu foireuses) pour avoir des graphiques couleurs franches, cuits à 850°C +-. Voir proposition Anima Roos et notes de stage avec Ivo Nijs.

faire le décal

  • dessiner surémail sur feuille cmc à main levée, mettre couche de covercoat en sérigraphie ou à la palette, puis découper formes graphiques
  • ou tampon positif - tampon négatif - splasher pigments purs à la brosse à dents
  • ou selon Anima, écrire au sousémail + pebeo + goutte vaisselle + goutte glycérine puis idem
  • ou imprimer relief/prontoplate/intaglio directement sur feuille cmc
    ?? tester avec impression gélatine et surémail
    ?? tester avec impression en kitchen litho au pur vinaigre (pas coca, j'en ai pas fait chez moi)
  • ou faire des aplats en serigraphie ou  acheter les aplats en décal tout faits 3 euros la feuille A4
  • ou appliquer stencil tyvek (avec colle repositionnable ou définitive ?) sur cadre de sérigraphie et sérigraphier overglaze à la mudstuffing sur papier cmc puis 24h puis covercoat
  • appliquer sur cadre séri un dessin avec papier orange comme stage chez Ivo (voir article) ou dessins au tape spécial brillant (coûte très cher), comme tirer au scotch et sérigraphier des formes répétitives
  • Mettre covercoat 24h après, laisser reposer 24h

application

  • appliquer décals existants couleurs en découpes graphiques et pas en entier
  • Testerai pas p104 car trop cher: imprimer sur papier décal, pas de covercoat, transférer en frottant face down sur terre cuir – idem avec photocopies (mieux, car coûtera moins cher, le papier décal coûte 1€ la feuille…) – idem avec encre céramique à l’huile ou l’acrylique

Décalco sépia à l'imprimante

Acheter feuilles laser decal de decalpaper.com à imprimer (niveaux de gris, 300dpi) dans Hp laserjet bureau, ne peuvent se cuire selon fabricant, mais selon vidéo Rothshank OK  sera couleur sepia bien dense. Voir résumé procédure et notes de la vidéo.

Décalco couleur à l'inkjet

Voir la vidéo de Jenny Hodge: son procédé = saupoudrer des impressions inkjet sur cmc avec des pigments sans même covercoat . Patience, je fouille dans mes fichiers.

Via papier soie ou plâtre

Voir l'article "transfert papier de soie"

Cru

en cru cuir: image transférée par papier de soie ou papier ordi avec encre en sous-émail (ou mélange maison de 30 fritte 3134 30 kaolin 30 colorant) -

Tester p 72 : peindre engobe coloré sur papier, sgraffiter, plusieurs couches – inverser sur cuir quand image encore humide (shiny mais pas mouillé )
Idem sur toile de coton
Idem mais en coulant une couche d’engobe sur le dessin

Peindre ou imprimer relief/intaglio avec BPOtéré et pigments ou oxydes sur papier soie « céramique » et inverser tant que humide sur biscuit (comme Richard Slee page 43)
NB Si huile sur biscuit : cuire avant l’émail pour éliminer l’huile

Tester dessiner sur plaque de plâtre avec engobes colorés, sgraffiter, verser engobe clair ; sécher un peu ; décoller et retourner ;
idem avec découper cercles et coller

monoprint en plâtre version Paul Scott avec incision du plâtre (la gravure du clodo, en gros), voir sa vidéo 1 et 2 via https://www.youtube.com/watch?v=rdT2xY2eMoM ("Blues, Plates Prints and Paintings - Part 1")

résumé vidéo: graver dans plaque de plâtre
peindre tout à l' engobe liquide (argile et pigment) bien épais
râcler;  parfois insister pour parties "collantes"  en ponçant
passer sousémail de diff couleurs sur dessin
pour assurer bonne prise, ajouter couche d'engobe blanc  sur dessin
idem sur plaque de "copie"
appliquer la plaque et attendre 5 à 10 minutes, vérifier la prise

NB. J'ai testé sur chute de plâtre: gratté, slip pc avec cobalt et oxfer, gratté et poncé, pigment bleu et rouge et mélange, séché, engobé avec slip de mon bac à brol, appliqué plaque engobée, appuyé, dix minutes - OK, pas mal comme effet, on peut réutiliser la plaque pour retirer quelques impressions j'imagine.

Biscuit

Tester: peindre sur papier de soie en sous-émail + sirop sucre + liquide vaisselle; transférer sur biscuit.

NB1. Vidéo 2 de Paul Scott above: il montre aussi du sponge printing sur biscuit, comment utiliser les crayons céramiques et les underglaze pens (qui sont en fait des sous-émaux liquides avec embout hyperfin pour dessiner; on doit pouvoir bricoler ça à la maison). Il peint aussi à la plume avec un mélange (médium à sous-émail, eau et pigment noir). 

Sérigraphie

Cru

Tester comme ursula smith p107 : sérigraphier du shellac puis wipeout – boucheporer au pva ; nettoyer shellac à l’éthanol

Tester comme Neal French p 95 : Sérigraphier sur plaques (cuir j’imagine) avec mélange de 50/50 kao/BC et oxydes

tester sérigraphier engobe sur papier de soie à la Forrest Lesch Middleton - voir article chez ceramicartsdaily  ou sa vidéo
résumé vidéo:

FLM sérigraphie sur papier de soie
tourne un pot
le peint avec slip défloculé
peint aussi le papier au défloculé
sèche jusque "tacky to the touch"
colle le papier sur le pot
le retire et ne plus toucher! il tourne de l'intérieur et quand twiste, reverse tourne
Tester rouler vase sur envers sérigraphié

plaques de gravure relief ou intaglio

Test faire lino en chauffant avant

Cru

  • Test utiliser une plaque de porcelaine en linolike - Imprimer via papier de soie  voir above  ou en direct sur paperclay

  • Sans papier de soie, direct sur paperclay cuir p. 61 imprimer intaglio, avec BPO et oxydes ou sousémaux

mes tests maison

plaque gravure en intaglio transféré sur cru avec encre akua et pigments céramique: bien pris, pas bavé,
puis biscuit
puis émaillé T0N (mais surface plate -> recommencer avec pot)

Intaglio transféré sur cru avec akua et pigments céramique: puis biscuit puis émaillé :

émaux:
A/ grès 9i (pigment devient sépia, fond marbré +++, mat)

puis rien
puis S1 (brillant bof mais garde mieux le dessin dessous ; OK si on cherche effet paléo puisque grès),

B/ grès 9gris 5SN (orangé satiné bof)

puis rien

puis Sbleu (bof, mat mais triste, pas assez transpa sauf si veut effet fantôme – un peu normal le S vaut pour la porcelaine)

C/ porcelaine
en haut 9i  (mat++, pigment =sepia vers bordeaux);
bas gauche SF8rio mat bien transpa (pigment noir);
bas droite CP : brillant vers satiné (dessin un peu fondu)

??

 

Biscuit

Via papier soie : technique intaglio p 58 du livre de Scott: avec sousémaux ou oxydes et BPO sur papier soie, puis transfert (sur cuir j’imagine ; ou sur biscuit ? pas précisé)

Via gelatine : encrer avec BPO (et medium sousémail ?), inverser et imprimer plaque sur gélatine (presser ferme), inverser gélatine sur terre, appuyer légèrement,saupoudrer oxydes pour voir la forme ph 57 – mais on gaspille couleur

Gravure Monoprint

Cru

Report papier soie  - Peindre une plaque de verre de sousémaux et oxydes et eau ; sécher ; papier de soie dessus collé aux coins ; dessiner ; reporter en inversant sur cuir un peu humidifié ; en fin : frotter papier de soie avec doigts savonneux pour ne pas déchirer  ou laisser à la cuisson

Via Imprimante

Cru

Impression sous-cuite sur cuir  - Tester photocopieuse et arrêter avant cuisson du tambour ; renverser sur plaque cuir ; appuyer – si résultat cuit est transparent au biscuit, wash d’oxydes puis émailler p83 - Dans sa vidéo nr 1 (minutes 6 et suivantes), paul Scott montre comment procéder. Procédé superconnu en Potland.

Impression repassée Tester imprimer normal, puis repasser sur plaque
testé repassé silipaper MDlaserjet sur tissue paper = OK mais ne transfère plus après bien sûr
à tester: repasser silipaper direct sur clay

Litho du pauvre: au pinceau sur cru sec Tester colorer les blancs d’une photocopie de qualité (pas imprimante) avec sousémaux  comme Martin Möhwald p116 (sans tremper dans slip comme il le fait) ou  - voir notes du stage chez Anima "litho du pauvre"
idem comme Patrick King p 114 – principe : le noir d’une impression est non poreux, le blanc l’est -> il va garder l’encre

Biscuit

Lithographie photo vraie pour céramique : avec BPO et oxydes ou pigments appliqué au rouleau de graveur, sur papier photocopie saturé de colle (voir détails xxx)

Litho prontoplate voir video de Anima
mudstuffing utilise encres maison soit
1/ 90 fritte3124 10 kao 20 RIO + mélangé encre litho (1/2 couteau pour 10g sec)
2/ 65BC ou kao 25 fritte3110 10silice 30colorantlavande + mélangé encre litho
3/ 33 fritte3134 33 colorant noir 33 bentonite (ink « gritty ») + mélangé encre litho

Idées TL suite

Idée d’AR : impression inkjet sur cmc, repasser au trait noir dilué dans huile

 

   

surémaux A3 dilués huile akua
Testé puis peint au surémail grossièrement - manque covercoat