Terre-envie

un blog exploratoire de Taty Lauwers

plus

17.1 Stage avec Sasha Wardell, moules pour bonechina
chez Atelier Cirkel 2009

Bonechina est moins indulgent que porcelaine -> nécéssité de précision dans le moulage, la manipulation, les degrés de cuisson et les paliers; mais translucide +++ et blancheur +++; vaut la peine

Options typiques de SW: couler plusieurs couleurs l'une après l'autre, puis tailler jusqu'à transparence (ou shellaquer/laver?). Voir ses superbes tasses sur ce modèle via http://sashawardell.com/space.htm.

Matériel:  

  • plâtre Molda3 Normal = le meilleur selon ses tests. respecter les péremptions sinon fera des grumeaux et perd en qualité

  • masque

  • gants de caoutchouc

  • acheter bone ash de coulage parce que trop compliqué à faire
    (A3: 1.4 le kilo en porcelaine et 1.6 le kilo en bone ash, verser 9.25 litres d'eau pour sac de 25kilos)

  • estèque pour lisser les bords

  • papier de verre 320 à mouiller

  • compas avec pose-crayon

  • papier scotch

  • verre sablé

  • surform droit et oblique pour chantourner les bords etc

  • crayon indélélible foncé comme FAber Castell (qui puisse se reproduire sur l'emplâtrage

  • papier transparent pour décalque de certaines pièces

  • de quoi cottler (lanières de plastique)

  • vieilles courroies pour attacher bloc de plâtre - sinon??

  • plaques de verre pour verser plâtre pour plaques (dessus dessous) + 8mm spacers (aussi en bois)

  • savon mou qu'on diluera pour moitié d'eau

  • colle UHU

  • tournette

  • lames fines à dents

  • éponge de fettling pyramidale voir photo

Dosages:

  • pour l'anneau de récup: 500ml et 750g plâtre

  • pour le corps: 1.5l et 2.250

  • pour la plaque de profilage: 1l et 1.4

  • laisser reposer une minute après avoir versé plâtre dans l'eau, puis remuer avec doigts repliés (et gants) pdt le temps qu'il faut pour qu'une trainée reste visible (7min)

  • si pas assez: couvrir le modèle après avoir gravé le dessus, faire le supplément, verser

  • rincer tout de suite les seaux dans un seau de récup

  • prêt à démouler quand marque de l'ongle reste et pas marque du doigt

  • un petit niveau

  • ficelle de nylon pour seller les cottles

  • 2 pinces à linge pour cottler plus facile

Durée de vie des moules

30 à 40 moulages pour pc et boneash, jusqu'à 60 pour grès; après: petites bulles car défloculant est abrasif

Mère de moule

  • idéal en plâtre, tourné avec tour de plâtre- meilleure finition

  • sinon: mère en terre, moulage et contremoulage, mais polir et finition au papier de verre entretemps

  • pour poncer: papier collé horizontal sur plaque de verre par stotch, plus facile de poncer

On fait un moule drop-out parce que l'autre solution en moule éclaté laisse apparaître des raccords, d'où l'habitude ancienne de surdécorer pour les cacher.

Utilité de l'anneau de réserve: finition plus précieuse des bords (boulot industrie : "fettler"); OK sans pour grès, en bone ash: impossible sans

Coulage

fettle quand sec de sec, sinon risque déformation

assemblage: avantage de boneash, pas besoin d'utiliser de scratch plus barbotine, it sticks ontoitself

Cuisson boneash

  • Premier biscuit à 960° pour pouvoir corriger et polir encore

  • puis biscuit réel à 1260°C (le palier de déformations possibles) avec palier de maintien d'1h30 en fin de cuisson - "capital" selon les tests de SW sinon ou peu blanc ou déformé

  • puis émaillage directement au sortir du four à 100°C, avec émail plus dense que normal (parfois avec CMC)

  • les plaques ne peuvent PAS avoir de battwash classique, sinon collerait -> alu hydrate seulement, PAS de lit de sable

Autres pistes

fabriquer un cercle de plâtre de profilage en 8mm de hauteur
photos floues comme d'hab' c'est juste un rappel alors hein bon 

marquer les repères au compas

y compris les diagonales de sections pour les croisements

 

puis le tailler grossièrement avec la latte, casser le morceau sur le bord, comme un carrelage 

puis peaufiner avec le surform

SW cercle avec plastique de récup

poser les cottle (seul, plus facile) en fermant avec pince
calculer au minimum 4cm de hauteur en plus

le temps qu'on puisse serrer par ficelle nylon avec deux noeuds aux bouts (plus facile pour fermer, pas besoin de noeud de vache)

consolider avec colombin autour

si grande sculpture: splasher du plâtre sur le colombin en plus par sécurité

quand travaille sur tournette, prévoir lit d'argile plus facile et ne glisse pas

toujours vérifier les contredépouilles, entre autre avec règlette colorée 075

surformer les bords du moule terminé, pour éviter chipping

d'abord surform, puis lames fines à dents, puis estèque, puis papier à poncer mouillé

retourner le moule

Anneau de réserve  

faire anneau de réserve en prévoyant 1cm d'argile colombin

 

>concevoir  anse à partir de tasse plâtre



placer le bol sur petit lit d'argile pour l'avoir horizontal - le bol doit avoir TREMPE (j'ai oublié à chaque fois pendant le stage) pour pouvoir prendre le savon mou - si frais: OK - si vieux: attendre fin des bulles

marquer les repères sur le bol aussi (même système)

savonner en trois couches au pinceau tendre, en épongeant entre - dernière couche: s'arranger pour ne plus toucher des doigts - dessiner projet anse sur plaque de profilage en carton, surélevée par monticule argile et dessiner sur tasse les connections anse (avec crayon foncé) - et vérifier réglette

> faire mur d'argile pour coulage d'anse
?? coller avec colle UHU en gardant contact sans trop appuyer; si savonné partira après pcq se libèrera avec la chaleur

les repères ont été transférés sur le final car bon crayon (foncé, le clair ne donnait rien)

pour poncer le fond de tasse

pour corriger un éclat dans un modèle comme ici,  mouiller du plâtre à peine surformé et bricoler 

faire les anses

découper

surformer (ici: test sur chute, rien à voir avec la forme finale)

puis couler plâtre sur profilage avec protection de terre pour intérieure de anse 

en surformant etc, en terminant à la lame et en ponçant papier mouillé en fin 

repérer les points d' accroches 

les mouler sur une plaque de taille de anse, min 5mm 

1. faire le lit d'argile

2. diviser pour trouver la ligne de séparation, dessiner au crayon indélébile

3. creuser un peu le lit, pour ne pas risquer de casser, bien lisser la terre 

 

faire les réserves de versage obliques des trois dimensions - en prévoyant la réserve "the ledge" - on versera d'un seul côté, pour éviter les bulles d'air

retourner et garder les trous de versage -
les compléter et prévoir les repères (au tournassin puis aux 10cents) - recouler - ôter les réserves d'argile par un bout d'argile, en tirant sec
nettoyer sans plus - puis finition des bords habituelle

exemple d'anse en boucle, voir les réserves de versage  >faire le bec si pot verseur



oups pas de photo

 

  modifier un modèle de base

self explanatory